Page principale - S'identifier - Contact

Bienvenue sur Notrunivers!

Un anniversaire Cow boy !

 La fête d'anniversaire de mon grand, qui a 7 ans maintenant, c'était dimanche. Huit bambins, dont cinq garçons, réunis au Far West cette fois.
Le thème devait être super héros, c'était du gâteau, mais mon Lou a voulu me défier et me donner un nouveau challenge et ce fut donc "gardien de vaches". J'ai pensé que ce serait facile aussi; les cow boys et les indiens ont bercé mon enfance, pas la leur visiblement, en tout cas pas du goût des divers revendeurs dédiés. Ils ne voient décidément que par les Pirates ceux-là !
Grâce à mon précieux Pinterest, qui est international, merci surtout aux abonnées des states, j'ai pu trouver quelques idées. Je me suis aussi replongée dans les ambiances de La Petite maison dans la prairie et du Docteur Quinn pour plus d'authenticité... (Ca c'est de la documentation!)

J'ai à nouveau préparé un scénario, c'est la condition indispensable je pense pour éviter les débordements. Cette fois, ça n'a pas complètement suffi, nous avions affaire à 4 bambins bien dynamiques dont le nôtre... Je n'ose pas imaginer la fête sans ce cadre et cette organisation précieux. 
Il s'agissait bien sûr de retrouver l'argent volé à la banque par Billy the Kid. Pour ça, 4 lieux où il était passé à trouver ainsi que 4 indices qu'il y avait laissé. Puis pour finir, il fallait trouver le fameux butin mais seulement après avoir testé et éprouvé les enfants lors de différents jeux et ateliers : un chamboule tout,  un jeté de cerceau sur cheval, faute d'avoir un lasso, un Jacques à dit, un chapeau musical, le jeu de la statue et un atelier déco patch pour décorer la lettre de l'initiale de leur prénom.

Voilà en photo les idées utilisées ou pensées pour l'occasion.

Les cartes d'invitation 


 

Un gilet de cow boy réversible cousu d'après le tuto et patron gratuit du gilet de berger de C'est Dimanche



 

 
Les pochettes cadeaux fermées par une étoile de shérif pour chaque jeune apprenti.



Les quatre sujets que les enfants devaient deviner par énigme et trouver dans les différentes pièces avec leur panneau respectif.



Une nappe vichy, des étoiles, du rouge et du chocolat...



Et la mascotte du jour, notre superbe monture qui a servi au jeu du lasso.




 
L'atelier déco patch.



Un gâteau étoile de shérif à la demande de mon Elouan.

 

 
Un photo bouth "Wanted" pour des photos souvenirs riglolotes de nos bandits ("Mais non Maman on est des shérif nous!")


 
 
Mon Loulou qui ne s'arrête plus de pousser...
 

Echarpe et bonnet en fausses côtes anglaises

On nous avait annoncé un hiver très rude... Jusqu'à présent, on l'a surtout attendu... Et en grande frileuse, ça m'arrange absolument!

N'empêche, j'ai voulu protéger mon homme du froid, en lui tricotant une nouvelle écharpe.

Au départ, elle devait être un cadeau de Noël, c’était avant de connaître le modèle de ses rêves…
Une grande, longue et chaude écharpe en fausses côtes anglaises… Une grande écharpe disais-je, de près de deux mètres de long, avec ce point très répétitif, le genre qu'on peut mettre des années à tricoter, le tricot boulet par excellence... Mais il le vaut bien et
la dernière écharpe faite pour lui remonte à quatre ans déjà (boudiou que ça passe !)... et le bonnet assorti à trois ans... c'est pas juste, hein !?
Je l'ai emmené à
L'Atelier création rue des plantes, à Paris pour choisir sa laine (Si ! Il a bien voulu qu’on s’y retrouve pour démarrer une soirée « after work » en duo). C'est une de mes boutiques de laine préférée. Notamment parce qu'elle y vend la laine Drops, jolie et bon marché. C'est aussi  là que j'ai découvert, il y a deux ans la belle laine lamée Riflessi d'Adriafil dont je dois absolument vous parler.

 

Pour son écharpe, il a eu envie de bleu cette fois. On s'est arrêté sur deux fils à mélanger, la Mérino Extra Fine et l'Alpaca Mix de Drops.
Pour le modèle j'ai trouvé un tuto très bien fait sur le chouette blog
Tricot facile, c'est une mine d'infos et de tutos tricot ; à consulter. Je l’ai adapté à mon échantillon.

 

 

La grande, longue et chaude écharpe bleue, n’était pas sous le sapin… Elle n’était pas si longue à faire pourtant, car avec 45 mailles tricotées et des aiguilles 6, elle est montée très vite ; mais j’ai manqué de temps libre à ce moment-là. Tellement pas boulet finalement, que je commence même, déjà, à imaginer une autre écharpe pour lui, plutôt beige et à torsades cette fois.

Comme il me restait plusieurs pelotes, et que le froid s’est enfin invité, j’ai fait le bonnet assorti.
Toujours grâce à
un tuto de Tricot facile que j’ai adapté puisque j’ai un échantillon plus grand. J'ai monté 131 mailles, un multiple de 4 + 3 = 128 + 3 mailles d'abord tricotées en côtés 2x2 et avec des aiguilles 5 pour une bonne tenue du bonnet. Puis j'ai commencé les fausses côtes anglaises (3 mailles endroits, 2 mailles env, 2 mailles end) et suivi les indications de diminutions du tuto en ajoutant quelques rangs.

 

    


 

Prochain projet pour monsieur, un plaid d’1,80 de long au moins… Un jour…

Le Bal à la Page

    Le prochain Bal à la Page aura lieu
    le dimanche 16 février de 16h à 21h
    au 4 rue Félibien à Paris.
    Super nouvelle!
    Mais c'est quoi un Bal à la Page?
    Un concept pas banal qui lie la danse et
    la lecture.
    Un cours de danse, des lectures à écouter faites
    par les membres de l'association Les livreurs, lecteurs sonores et encore de la danse.

Mon dernier bal littéraire remonte à plus de dix ans...  Déjà?...
Hum! J'avais adoré, de la danse avec un super dj à l'époque, des lectures fameuses d'auteurs très connus et d'autres beaucoup moins; l'un d'eux était présent et dédicacait son livre, vraiment chouette comme tout.
Donc, c'est dit, j'irai et vous?
Je vous recommande vivement cette association d'ailleurs et ses différents événements. Les lecteurs et leurs choix de textes sont excellents, un vrai bon moment fictionnel.

Masque naturel coup d'éclat

Une fatigue passagère après les fêtes ou plus profonde, les traits tout gris et usés, le teint déprimé? C'est le moment de préparer un bon cataplasme à la banane!

Je vous avais déjà expliqué ici comment j'ai découvert ce super masque coup d'éclat aussi bon pour la peau que pour le bidon. Et oui parce que pendant son temps de pause, on peut aussi déguster le reste et oublier notre tête de monstre couverte de gloubi boulga.

Il est donc 100% naturel, c'est ce que j'aime chez lui en plus de son efficacité, et je le fais en version bio.

 


 

Voici sa recette, tirée du super livre de Rita Stiens : Les meilleures recettes de beauté naturelle.

1 banane
1c. à café de miel
1 jaune d'oeuf
2c. à café de fromage blanc
flocons de blé complet (ou d'avoine)

Une fois appliqué sur le visage et le cou et on le laisse poser 15 à 30 minutes puis on le rince à l'eau tiède.


Je vous montre la préparation, pour évaluer la consistance. Elle doit être suffisamment pâteuse pour tenir sur la peau, si non il suffit d'ajouter des flocons de blé ou d'avoine.
Une fois la préparation terminée, c'est là que peut arriver le petit moment d'hésitation, voire de recul complet... : "Mais comment vais-je étaler ce truc dégoûtant sur mon illustre visage?!"
Je l'applique directement aux doigts, c'est le plus simple je crois. J'évite ensuite de me montrer au monde et je patiente.
J'aime bcp la première sensation de fraîcheur, après vient l'effet tenseur et c'est là qu'on peut rincer normalement.
Le résultat? Une peau toute douce, repulpée, une mine lumineuse.

Et maintenant
à votre frigidaire !

Faire ses décorations de Noël #2. La déco minute !

Une petite déco faite maison en deux temps trois mouvements, ça vous intéresse?

L'idée m'est venue en admirant les jolies guirlandes d'étoiles de Unjourordinaire sur Instagram.

Attention, le plus long c'est de trouver le matériel, comme trop souvent...

Si vous avez une perforatrice étoile ou d'un autre joli motif qui ferait suffisamment Noël et une feuille de papier autocollante (ou de la colle), en quelques minutes, votre sapin sera paré!

Voyez plutôt :


 


Voilà donc, deux étoiles collèes dos à dos avec une jolie ficelle lamée entre les deux!
Et... Tadam!








Joli, non?
A décliner dans d'autres coloris, matières ou formes bien sûr ! 

Faire ses décorations de Noël #1. On recycle du carton

J'ai remarqué sur Pinterest et épinglé, depuis un long moment déjà, plusieurs idées de décorations de Noël faites avec des rouleaux de carton de papier toilette ou de sopalin. Du fait maison, du recyclé et donc du développement durable, j'adore!
Deux ans déjà, que j'ai mis de côté soigneusement un certain nombre de ces rouleaux, sans rien en faire et qui décorent très "joliment" les étagères de ma bibliothèque (Argggh!). Mon homme déprime chaque fois qu'il les voit et rouspète en se demandant à quoi ça va bien pouvoir me servir... un jour...

Bref, cette semaine, fini la proscratination! J'ai pris un max de bonnes résolutions avant le réveillon! Ces rouleaux enfin vont servir de décoration! C'est dit!
Je me suis remise en quête sur Pinterest, parmi mes moults épingles spéciales Noël, de la déco de mes rêves. Et j'ai profité d'un petit atelier calendrier de l'avent, avec mes enfants, pour la fabriquer.

Finalement, j'ai fait un motif que je n'avais vu nulle part... Et je dois avouer, que ces petites étoiles façon badiane, me plaisent. J'aime leur côté rustique et simple.



Elles sont hyper faciles à faire. Le plus dur c'est de les trouer à la perforatrice.
Une petite recette?

On coupe
dans le rouleau, des bandes de 1 cm de large.
On plie chaque bande obtenue en deux.
Au niveau du pliage, on perfore.
On unit quatre bandes pliées en passant une ficelle dans les trous.
On fait un double noeud puis un autre noeud au bout de la ficelle et zou, dans le sapin!

Je vous montre en image!




 

 
N'est-elle pas parfaite au milieu de mes petites boules de laine et de nos pommes de pin peintes?

Faire un calendrier de l'avent diy

Depuis que je suis Maman, je me suis mise au calendrier de l'avent. J'adore rendre cette période la plus festive possible, voir pétiller les yeux des enfants, et ça souligne joliment bien mon anniversaire, qui prend presque une autre tournure depuis... (je suis du 1ier décembre...)

C'est en découvrant, entre autre,
le calendrier de l'avent 2014 de Vanessa Pouzet que l'envie m'est venue de quelque chose de plus créatif, de plus "fait maison" que la petite maison en bois à portes, achetée quelques années auparavant. En plus les casiers étaient devenus trop petits pour deux enfants à gâter.
J'ai décidé d'emblée, en faisant notre premier calendrier, que je n'y mettrais pas de jouets, ils en ont déjà tellement... en revanche, je voulais faire plaisir à mes petits gourmands, donc un chocolat par jour oblige, mais du bon hein, des jolis sujets de Noël trouvés en boutique bio...
Et puis j'ai voulu, comme Vanessa Pouzet, ajouter des petits mots, des messages de Noël qu'on peut aussi appeler "gages" ou "surprises" ou encore "bons". Le principe étant de créer une vraie ambiance de Noël pendant tout le mois de décembre, de nous installer peu à peu dans la féérie, en vivant une vraie parenthèse.
J'ai adoré ça l'an dernier, on a bcp plus joué et ri, nos soirées étaient un peu toutes comme des week-end, plus détendues, plus festives.
Cette année, mon 6 ans, devient plus critique et trouve que ce n'est jamais assez "jeu". N'empêche, il s'est régalé de la bataille de coussins, du bain en maillot de bain et lunettes de pisicne, de la soirée Uno etc...
J'étais un peu en manque d'inspiration la première fois, mais Vanessa, en répondant à mon commentaire sur son blog, m'a soufflé de très jolies idées. J'ai aussi fait une recherche sur la toile et j'ai trouvé via Pinterest le super calendrier de l'avent en noix de Clémentine la Mandarine, avec ses messages roulés, elle propose 24 idées pour les enfants, pour son amoureux etc. Son blog est une mine de bonnes idées. Puis je me suis adaptée à mes lutins et à leurs goûts, aux événements proposés par nos villes environnantes comme les marchés et village de Noël, etc... J'ai aussi intégré la préparation de décorations de Noël, du sapin, d'un pain d'épice, de sablés...

L'année dernière, j'avais préparé des petits paquets de différentes sortes. Cette annnée, j'ai choisi de n'utiliser que des berlingots que j'ai cousu à la machine à coudre.
Une fois mes petits messages imprimés, coupés et roulés, je note à quelle date ils correspondent, je les place, avec deux chocolats (identiques surtout!) dans un berlingot déjà cousu sur un seul côté, puis je ferme le petit paquet en cousant l'autre côté et je le numérote aussitôt. Pour m'aider à être prête chaque soir, j'ai gardé la liste complète des messages sur une feuille que je peux consulter dès que j'en ai besoin.

J'ai investi l'année dernière dans une structure en bois, trouvée chez Cultura. Je n'ai pas moyen de faire de trous dans les murs chez nous, et le masking tape tient mal, c'était donc plus facile comme ça, en renvanche, ça me limite sur la forme à donner à mon calendrier... J'alternerai certainement, les années à venir, avec un autre support fait maison.
Le calendrier de l'avent de Vanessa version 2015 est super tentant par exemple, vous ne trouvez pas? Du papier cousu aussi comme moi ;-)...

Bon allez, je me tais et je vous montre!



 


 








Sweat Courcelles à basque et cie

 L'été dernier, complètement emballée par la tendance des hauts à basque, comme ceux qu'on pouvait voir chez Anthropologie ou comme le modèle Mistral de Aime comme Marie, je m'en suis cousu un.
Cette coupe n'étant pas super avantageuse pour l'association bassin plus large et petite poitrine, j'ai voulu personnaliser le modèle à ma morphologie.
J'ai donc préféré un patron Burda, que j'avais, d'un haut avec des pinces poitrines, auquel j'ai ajouté une basque sur une taille un peu plus marquée. Le résultat a moins le charme ample de la forme de départ, mais j'aime quand même le porter.
ll a été long à faire le bougre parce que j'ai dû doubler le joli tissu fin trouvé au Coupons de St Pierre, et ce n'est qu'une fois terminé, que j'ai vu que je devais l'ajuster encore à la taille et au niveau des bretelles. C'est devenu tout de suite très compliqué. Moralité, il faut d'abord faire la doublure ou la partie principale, l'essayer, la retailler au besoin, puis faire l'autre pièce à l'identique et les assembler, logique quoi! 






A la fin de l'été, décidément fan de cette coupe, j'ai eu envie d'en porter des versions à manches longues. Ne trouvant, à ce moment-là, pas de patron adéquat, j'ai décidé à nouveau d'adapter une basque sur un haut à col rond.
J'ai opté pour le sweat Courcelles, un patron en pdf de Cozy Little Word, très bien taillé, que j'avais déjà utilisé pour faire un tee-shirt (encore un que je ne vous ai pas montré l'été dernier).
Comme j'ai choisi un jersey beige du marché d'Antony, J'ai voulu lui ajouter une petite fantaisie avec un passepoil glitter à l'encolure.  En deux séances de couture je pouvais le porter et j'étais assez fière, j'avoue de mon encolure.
Depuis sont nés
la It-robe de Aime comme Marie, la Marthe de République du Chiffon ou encore L'Indispensable de Delphine et Morissette et on a vu fleurir, un peu partout, des hauts amples et à basque. Malgré ça, j'aime toujours autant cette forme que je trouve particulièrement féminine.
En revanche elle est assez traitré pour les hanches un peu large je trouve et j'ai donc chaque fois tendance à ajuster la largeur à la taille... 
J'en ai quand même acheté un modèle créé et cousu par Delphine et Morissette que j'aime vraiment beaucoup. 
J'ai aussi cousu une Marthe, à venir ici, et d'autres basques vont sûrement remplir mon armoire bientôt et celle de ma nénette parce que les versions mini de la Marthe ou de la Mistral sont franchement adorables! ...








Coudre une jupe facile pour fillette

Je ne parlerai pas de mon absence ici tant elle est indécente. Quoi que... Allez, je vous explique un peu quand même ! En fait, je suis beaucoup plus présente sur Instagram, c'est super simple d'utilisation et j'y ai des échanges courts mais sympas. Ce petit espace, ici, que j'aime beaucoup, reste désespérément silencieux, depuis quelque temps, et me paraît, du coup, bien froid, d'où ma désertion...
Je retente l'expérience, parce que partager mes petites découvertes, c'est un plaisir dont j'ai du mal à me passer. Et ce partage intéressera bien quelqu'un. 
Ma minette a eu 3 ans fin mars ! Depuis, je me lance un peu plus dans la couture de petits vêtements pour elle. Si je m'étais écoutée, je lui aurais fait des tonnes de robes et de jupes d'été, j'adore cette saison et les tenues qui vont avec, jai toujours mille envies et la machine est toujours davantage de sortie! Mais l'occasion de les porter était vraiment limitée cet été en Bretagne, donc je me suis freinée...

J'ai commencé par une jupette cousue dans un très joli tissu ramené du Japon par ma belle-soeur. Il ressemble étrangement à du Liberty, non?
J'ai choisi un modèle tout simple mais avec quelques finitions passepoilées quand même. Je l'ai trouvé via Pinterest, toujours une mine ce site, il vient de ce site en anglais Whatsmummyupto .
Je me suis amusée à en faire une seconde avec un petit liseré en dentelle. 
Ma minette les a si peu portées, que je rêve de repartir au soleil le plus vite possible, avant qu'elles soient trop courtes. Ce n'est vraiment que pour la voir porter ses jupes et des robes que je pense déjà aux vacances au soleil! A quand une saison estivale de 3/6 mois par ici? Comment?... Je n'ai qu'à déménager dans le sud?... C'est une idée... En attendant, je vais plutôt me régaler à refaire ce joli modèle en version hiver.



 
Et voici la jupe portée dans la pose favorite de ma minette, en ce moment . 



Transformer un pantalon en short

 Pleine de bonne volonté, j'avais décidé de récupérer au maximum les pantalons que mon Loulou a eu tendance à râper et à trouer aux genoux, de plus en plus souvent et de plus en plus rapidement. Une sorte d'épidémie de trous a sévi une bonne partie de l'année dernière; un vrai gouffre financier cette maladie! Il fallait agir et vite! 
Donc... j'en ai profité pour tester plusieurs techniques de reprisage et de pièces à rapiécer, parce que franchement, c'est pas l'activité la plus folichonne de la couturière... C'est même assez barbant, le genre avec lequel on procrastine à mort (vous la visualisez bien la pile de pantalon qui attend, tellement qu'ils deviennent trop courts pour le dit Loulou?) Le constat a été rapide pour moi : beaucoup d'efforts pour pas grand chose puisque ça n'a pas tenu dans la durée, en plus de ne pas être très beau, soyons honnête. Il faut donc que je revois ma technique du rapiécé-appliqué...
Toujours décidée à sauver la planète et mon porte-monnaie, j'ai finalement opté pour la transformation des pantalons troués en short. Il lui en manquait et cette année la mode étant aux shorts courts, pas moyen d'en trouver de plus longs. J'ai là aussi experimenté différentes techniques : le short à revers, le pantacourt en ajoutant la partie la plus basse du pantalon, après avoir coupé la partie trouée et le short long bordé de biais. C'est cette dernière version la plus convaincante et la plus réussie à mon avis et certainement la plus rapide à faire. Le plus dur étant sans doute de choisir le biais.
Voyez plutôt! 







 

Pour bien faire, j'aurais dû vous montrer les autres... A venir peut-être...

Plus d'articles :